Contact - informations : 06 81 28 55 39                           Country Western Altitude

Plein Succès

Plein succès pour le Festival Country Western Altitude de Saint-Jean Mont(ana)clar

cliquer sur les photos pour les agrandir

 

D’abord un mot. Pour dire que le Festival Country Western Altitude de Saint-Jean Montclar, dont nous venons de vivre la quatrième édition, doit son succès à Daniel Cahuzac et à son épouse, Rosemonde, qui en sont plus que les chevilles ouvrières : ils en sont l’âme. Avec l’appui du maire de Montclar – mais aussi de son épouse qui a vraiment la fibre country désormais (elle n’aura manqué aucune des « conférences » de Country Music Attitude partenaire de ce grand événement depuis le début) –, Henri Savornin, bien enraciné dans sa petite commune qu’il soigne comme la prunelle de ses yeux.

A Saint-Jean Montclar, tout commence le samedi par la messe célébrée en plein air par le Père Delétang, coiffé de son Stetson et épaulé par des « enfants de chœur » très country, les Coachmen (Guy Moraly à la guitare et Daniel Cahuzac à l’harmonica). C’est un des grands moments du festival avec, à l’issue de la messe, la bénédiction des chevaux et des troupeaux.

A 12 h 30, alors que descendaient de la Dormillouse (« la marmotte » en provençal), qui culmine à quelque 2300 mètres, deux parapentistes déployant d’immenses drapeaux américains et français, notre amie Lilly West a interprété a capella, l’hymne US et La Marseillaise. Le ton était donné, la fête pouvait commencer, animée d’entrée de jeu par Kenny, magicien du son, et Cyrille Dupuy qui, pendant deux jours, aura la tâche de faire danser – et danser country – les centaines de festivaliers. Il a, comme à l’accoutumée, été à la hauteur de sa réputation.

Le temps de se restaurer et d’écluser quelques bières – il a fait très chaud pendant ces deux jours – et c’était à Eddy Ray Cooper, notre « homme en noir » à nous de s’y coller. Il l’a fait sous un soleil de plomb et dans un décor unique qui, à bien des égards, évoque le Wyoming ou le Montana. Et il laissera sa place, avec un plaisir non dissimulé, à trois danseuses de saloon qui nous ont entraînés dans un french cancan endiablé. Une démonstration de maniement du lasso et c’était l’heure d’aller applaudir le spectacle équestre – à couper le souffle – des Caballeros A Caballos emmené par Ludo et ses cowboys (dont deux authentiques vaqueros mexicains). Pour donner une idée de la qualité de ce spectacle, disons que cette équipe fait partie du Buffalo Wild West Show qui se produit à Disneyland-Paris.

Retour à la musique avec, avant le second passage d’Eddy Ray Cooper, une surprise histoire de bien rappeler les origines celtiques de la musique country : un joueur de cornemuse de talent, Jonathan Benichou, qui a déchaîné l’enthousiasme du public en interprétant Amazing Grace et Scotland The Brave. Ce fut, à coup sûr, le petit « plus » du Festival Country Western Altitude de cette année.

Eddy Ray Cooper : Get Rythm

 
 
Les Coachmen "servent" la messe
 
Un public deux fois plus nombreux que l'an dernier
 
Un drapeau venu du ciel...
 
La bénédiction des chevaux par le Père Delétang
Le "plus" du festival cette année, Jonathan Benichou à la cornemuse

 

Le maire Henri Savornin et Daniel Cahuzac
 
Guy et Stéphane en live à la conférence de CMA

Un peu plus tard, dans la fraîcheur toute relative de la soirée, les Ruddy Farmers, puis le groupe Bus Stop, allaient nous emmener tard dans la nuit et d’autant plus tard que Cyrille Dupuy s’est remis aux manettes pour faire danser, jusqu’à pas d’heure, les jusqu’auboutistes de la country line dance.

Dimanche matin, on avait tous de petits yeux. Il n’empêche que la salle municipale, où se tenait la conférence-promenade de Country Music Attitude sur l’histoire de la musique et de la danse country était pleine à craquer (on a manqué de chaises, il faudra y penser pour l’an prochain…). Une conférence-promenade illustrée par la cornemuse de Jonathan et les Coachmen qui ont ponctué en live les explications très applaudies des conférenciers.

Sous le soleil de midi, et pendant que l’on cherchait une ombre improbable (car, on le sait, le soleil tire plus vite que son ombre…), Lilly West a renouvelé l’exploit d’Eddy Ray pour un concert au cours duquel cette talentueuse cowgirl a donné toute la mesure de son talent (elle a notamment pris notre cœur avec une chanson de sa composition, Mama, dédiée à sa mère qui était présente sur les lieux). De la country line dance encore et le groupe Bus Stop, emmené par Peter Lacoste, la délicieuse Domi, et ses sidemen Rod et Bernie, remontait en selle. Est-ce que nous vous avons dit combien nous les aimons ceux-là qui sont des amis très chers ? Alors nous vous le disons.

 
Kenny et Cyrille Dupuis
 
"Ecartez-vous les danseurs, place au western !"
 
Une partie des cavaliers de Ludo
 

Un Indien bat très à cheval sur les principes

Retour dans le corral pour le spectacle équestre de Ludo encore plus – si faire se peut – spectaculaire que la veille. Du grand, du très grand spectacle, parfaitement dans l’esprit westernien que Daniel Cahuzac a voulu – et su – conférer à ce festival unique dans son genre en France.

Nous pourrions encore vous raconter le final où nous nous sommes tous retrouvés sur la scène, à chanter, à battre des mains, à pleurer d’émotion aussi. Mais ça, ce sont des choses difficiles à décrire et difficiles à faire passer si on ne les a pas vécues. Alors vous avez compris. Si Dieu veut et si la rivière ne déborde pas (comme disait le grand Hank Williams), il y aura l’an prochain un cinquième Festival Country Western Altitude encore plus ébouriffant que celui de cette année (qui a rassemblé le double de participants qu’en 2009 !) : nous vous y attendons.

Country Music Attitude (et …altitude en l’occurrence)

  1
Les Ruddy Farmers
 
Daniel, Lilly et Guy
 
Bus Stop, avec le renfort de Lilly West
 
Domi, la sirène de Bus Stop
 
Un poor lonesome cowboy ? Ni poor, ni lonesome, happy !
 
Daniel et Rosemonde Cahuzac aux anges...
 

Festival Country Western Altitude

Le 1er week-end de juillet

www.country-western-altitude.com

06 81 28 55 39


Reportage photos :

GM : Guy Moraly
RM : René Moreau
SB : Sabine Benichou

Un final digne de ce grand festival
   

Retour

Tous droits réservés - Country Music Attitude 2010