Contact - informations : 06 81 28 55 39                           Country Western Altitude

De plus en plus haut!

La sixième édition du Festival Country Western Altitude
De plus en plus haut !

 

Six ans ! C’est quasiment l’âge de raison : le Festival Country Western Altitude de Saint-Jean Montclar a fêté cette année sa sixième édition. L’âge de raison ? Oui, oui… Sauf que ce festival d’altitude, sous le regard de la Dormillouse (« la marmotte ») qui culmine à 2500 mètres est né d’un pari « fou ». Celui de deux personnes exceptionnelles, deux passionnés, deux amoureux : Daniel et Rosemonde Cahuzac. Contre vents et marées, surfant sur les difficultés, recevant parfois plus de coups que de caresses, ils ont tenu bon. Et le résultat est là : le Festival CWA (qui a son logo, sa brand façon marquage des longhorns, ses T-Shirts, etc.) est désormais inscrit dans la durée.

<---- Marie Dazzler, Bruno Liger, une voix exceptionnelle, un multi-instrumentiste de génie

Pierre Lorry : toujours plus à l'Ouest...
On the road again...
Lilly West : une vraie country girl

Dès le vendredi 6 juillet au soir, on savait que cette sixième édition serait un grand cru. Il y a des signes qui ne trompent pas : un vendredi soir, autour d’un barbecue, un bal 100 % country (à deux petites concessions près, mais bon…), une animation très pro assurée par Kenny et Lilly West et plus de monde que le samedi soir de l’année précédente, hallelujah !.

Saint-Jean Montclar, station de montagne coquette, intelligemment drivée par son maire, le sympathique et érudit M. Savornin (épaulé par son épouse, Lucette, que j’aime beaucoup), est nichée dans un décor de rêve : dans le petit matin, au soleil levant, en fin de journée, au soleil couchant, elle prend des allures de Wyoming mâtiné de Montana.

Le samedi à 11 heures, comme chaque année depuis le début, la messe, suivie d’une bénédiction des troupeaux, a été célébrée au chevet de la Dormillouse. Pendant quatre ans, cette messe a été portée par le Père Delétang, coiffé de son Stetson et vêtu, sous son étole, d’une chemise western. L’an dernier, il n’était pas là. « Une grosse fatigue, des problèmes de santé », nous avait-on dit. Il nous a quittés en avril dernier pour rejoindre la maison du Père et ses vertes prairies. Aussi avions-nous le cœur lourd et les larmes au bord des yeux et plus encore quand l’officiant a remis à Daniel Cahuzac le Stetson et la chemise de ce curé exemplaire de la vallée (there’ll be peace in the valley) de l’Ubaye.

 
L'un des "plus" de Montclar, la messe et la bénédiction des troupeaux
 
Mr Jay et Ludo, la touche western en plus

Mais on le sait – et ainsi l’aurait voulu le Père Delétang – the show must go on. Alors le show a continué. Avec l’atterrissage des parapentes et de leurs immenses drapeaux français et américains et les hymnes de ces deux pays alliés magnifiquement interprétés par Lilly West. Avec, pendant le repas et sous un soleil westernien, un concert de Pierre Lorry, « The West Singer », qui se bonifie – et Dieu sait s’il est épatant – d’année en année.

De la danse ? Oui. Mais de la danse country. Avec Kenny et Cyrille Dupuy aux manettes, pas de risque de s’égarer vers des musiquettes pour remueurs de popotins ! Ce Festival annonce la couleur : il est country, il est western, il a pour trail boss Daniel, un authentique westerner. Pas question de dériver vers des trucs genre trabadja la mouquère comme on voit avec horreur ici et là.

L’après-midi, remarquable spectacle équestre avec la troupe « Caballeros A Caballos » (que l’on a retrouvée plus longuement le dimanche). Et puis, doucettement, à la fraîche (manière de dire car il fait très chaud à Montclar), un repas concert avec Mr. Jay and Guests : du solide, du sérieux, de l’authentique. Et pour suivre ? Rien moins que Marie Dazzler, qui chante avec les anges, auteur, compositeur, interprète, appuyée par un multi-instrumentiste de génie, Bruno Liger. De The End à Crawfish Rendez-Vous en passant par The Sunny Side Of Life, etc., elle nous a scotchés. Quant à son interprétation de Malaguena, j’en ai encore la chair de poule…

 
Daniel et Raymond en live
 
La conférence de Country Music Attitude : emportés par la foule...
 
Cowboys en herbe
 
Suivez le "boeuf"...

Le dimanche matin, nous avions de tout petits yeux. Il n’empêche que vous étiez très nombreux – très : on a manqué de chaises et il a fallu s’asseoir par terre – pour la conférence ludique (avec le renfort de Daniel et de Raymond en live) de Country Music Attitude sur l’histoire de la musique et de la danse country.

Un repas de plein soleil et de pleine amitié, des initiations assurées par Lilly et Cyrille, un concert – excellent – de Back West Los Gringos and the Cowgirls (avec lesquels Daniel et Lilly ont fait des bœufs d’anthologie) pour aller jusqu’au bout de la soirée. C’est bien simple : on ne pouvait plus se quitter. Il a bien fallu, pourtant, sur l’air de Ce n’est qu’un au revoir, mes frères.

Ce n’est pas une promesse en l’air : oui, si Dieu veut, nous nous reverrons l’an prochain, mes frères, encore plus nombreux, toujours plus nombreux, encore plus haut, toujours plus haut. La country, c’est – d’abord – une attitude. A Montclar, c’est – en plus – une altitude.

Alain Sanders

http://www.country-western-altitude.com

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tél. : 06 81 28 55 39


Photos : Country Music Attitude

Daniel et Rosemonde Cahuzac sur fond de Dormillouse ------->

 

Retour

Tous droits réservés - Country Music Attitude 2012