Contact - informations : 06 81 28 55 39                           Country Western Altitude

7 Ans de Bonheur...

Festival Country Western Altitude 2013
Sept ans de bonheur !

 

Et de sept ! Cela fait sept ans, en effet, que le Festival Country Western Altitude, festival atypique et, de ce fait, unique en France, fait le bonheur des amateurs de vraie country music et de légendes westerniennes. Une fois de plus, les 5, 6 et 7 juillet, à Saint-Jean Montclar, la magie était au rendez-vous.

Ce festival est porté à bout de bras et à fleur de cœur par deux passionnés, Daniel et Rosemonde Cahuzac (ci-contre), épaulés par une trentaine de bénévoles qui ne sont pas là pour faire de la figuration… De la danse, exclusivement country, de la musique (du même métal), des barbecues, des stands, des chevaux, des balades en chariot et en calèche : c’est là la recette et le secret tout simple de ce rendez-vous où la joie d’être ensemble le dispute à l’amitié de communier aux mêmes passions.

 
Lilly West, Daniel Cahuzac et Alan Nash
 
Kenny : une technique irréprochable

Le vendredi soir, ils étaient déjà très nombreux à se presser sur le parquet où, grâce à Kenny et à Lilly West, les danseurs ont pu s’exprimer sous le regard bienveillant de la Dormillouse (« la marmotte » en patois local) qui culmine à quelque 2500 mètres (mais elle ne dort que d’un œil).

Le samedi, à 11 heures, la traditionnelle messe country, suivie d’une bénédiction des troupeaux, a été suivie par l’arrivée – depuis le sommet de la Dormillouse – par deux parapentistes porteurs des drapeaux américains et français. Et salués par Lilly West qui a chanté a capella le Star Spangled Banner et La Marseillaise. C’est toujours un grand moment d’émotion.

Cette année, les tentes, installées pour le repas, encadraient la piste de danse, donnant à l’ensemble un petit air Fort Alamo du meilleur aloi. Un choix idéal pour le repas-concert animé par Alan Nash, solide honkytonk man originaire de Six-Fours. Pour une prestation épatante qui collait parfaitement à la touche country & western voulue par Daniel Cahuzac.

 
Alan Nash, quasiment le régional de l'étape
 
Aziliz, une vraie country queen

Dans l’après-midi, le spectacle équestre assuré par le Horse Spirit Show, a rassemblé cowboys et Indiens dans un même amour de la plus noble conquête de l’homme. Et puis, pour aller doucettement vers la soirée, de la danse avec Cyrille Dupuy aux manettes.

Le soir, retour sur la piste pour le repas (confié aux soins diligents du Relais du Lac) et les concerts. En ouverture, Lilly West & Sweet Men qui ont interprétés les grands standards de la country et du rockabilly.

Et puis une honkytonk angel, l’excellente Aziliz (secondé par Kevin Buckley), a pris le relais. Une des plus belles voix – parce que loin des à peu près franchouillards – de la scène country européenne. Du charme. Et ce twang sans lequel il n’y a pas de country. Elle a notamment interprété un Redneck Woman (Gretchen Wilson) qui nous a donné le frisson.

Saint-Jean Montclar – Country Western Altitude – c’est, nous l’avons dit, en montagne. De la vraie montagne. On n’est donc jamais à l’abri, d’autant qu’il faisait très chaud, d’un orage. Eh bien, on en a eu un. D’anthologie : grêle, bourrasques, éclairs, tonnerre, qui ont failli tout emporter. D’autres auraient baissé les bras. A Montclar, on préfère retrousser les manches : The Show Must Go On ! Alors Kenny, aidé par toutes les bonnes volontés, a sauvé les “meubles” et le matériel. On a réparé les dégâts, épongé, essoré, écopé, essuyé, séché, balayé, rafistolé et roule ma poule !

 
La désormais traditionnelle messe country
 
La bénédiction des cowboys
Henri Savornin, maire de Montclar
Des étoiles tombées du ciel
Mitch, Guy et Daniel en live

Le dimanche matin, le soleil a fini de panser les plaies. Et le public était nombreux – on a encore manqué de chaises – pour assister à la conférence ludique assurée, depuis sept ans par Country Music Attitude. Avec ce petit « plus » qui fait la différence : Daniel Cahuzac et Guy Moraly pour illustrer en live cette bal(l)ade dans l’histoire de la musique et de la danse country & western (1).

Un déjeuner de soleil. Avec des initiations concoctées par Lilly et Cyrille avant de laisser la place au concert de Gabi Jones (une British à l’accent américain, ce qui, là encore, est un « plus ») appuyée par les Outlaws.

Malgré un ciel menaçant (il pluvinera, puis il pleuvra en fin d’après-midi), le spectacle équestre a pu se dérouler sans encombres, lancé par le maire de Montclar, Henri Savornin, qui a lu la Prière du Cowboy par quoi commencent aux Etats-Unis tous les rodéos.

La pluie nous a certes privés du « bœuf » qui, traditionnellement, clôt le festival. Mais elle ne nous a pas empêchés de trinquer et de lever des toasts à la santé de cette septième édition du festival et à celle du prochain à venir : « Tant que Dieu me prêtera vie, j’organiserai à Montclar ce festival pas comme les autres », a promis Daniel dans un discours tout empreint de chaleur et d’émotion(s).

Eh bien, l’an prochain, si Dieu veut et si la rivière ne déborde pas (comme disait Hank Williams), nous répondrons « Présent ! » bien sûr.

Alain Sanders

__________________________________
(1) Une conférence suivie fidèlement, depuis sept ans, par l’épouse du maire de Montclar, Lucette Savornin.

- Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (tél. : 06 81 28 55 39)
- www.county-western-altitude.com

 
La conférence de Country Miusic Attitude toujours très suivie
 
Gabi Jones, so British, une redneck attitude en plus

Retour

Tous droits réservés - Country Music Attitude 2013